1996.07.22

L’épisode 1996.07.22 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Ça y est. On entre de plain-pied dans les Jeux d’Atlanta et Foglia en donne pour son argent à La Presse en produisant 2 ou 3 papiers par jour. Je vous propose une récolte des meilleures perles de PF. Une perle par papier. Le système est simple. Je vais tenter d’alterner les remarques sociales et les opinions sportives car cela fait partie de l’ADN du journalisme à la PF.

read more

1996.07.06

L’épisode 1996.07.06 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le samedi 6 juillet 1996, La Presse publie en page A5 «Rêve à louer», un texte de 1036 mots. Une chronique sous forme de mininouvelle. PF raconte l’histoire d’un jeune roumain qui s’appelle Chiriac et qui a passé une partie de sa jeunesse à travailler comme mécanicien dans une usine Ford à Bucarest.

 

read more

1996.07.04

L’épisode 1996.07.04 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le jeudi 4 juillet 1996, en page A5, La Presse publie un texte de 1027 mots intitulé «La vie, mon vieux».

Et la vie mon vieux, ce sont les chats, les champignons sauvages, le vélo… Il ne nomme pas sa fiancée, mais cela ne trompe personne. Il revient ensuite sur ses échanges avec un de ses voisins. Une histoire de champignons qui goute la terre. Un thème récurrent du PFisme. Le bien mangé simplement…

 

read more

1996.06.29

L’épisode 1996.06.29 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le samedi 29 juin 1996, en page A5, La Presse publie un texte de 1035 mots intitulé «Un jeune homme haut en couleur». Il y a quelques chroniques de cela, PF discutait de cette émeute de la Saint-Jean-Baptiste à Québec. Et bien, un participant à l’émeute l’a contacté pour lui expliquer sa soirée.

read more

1996.06.28

L’épisode 1996.06.28 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le vendredi 28 juin 1996, en page S2, La Presse publie un tout petit texte de 647 mots intitulé «Indurain : Un jour, quelqu’un me battra»

read more

1996.06.27

L’épisode 1996.06.27 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le jeudi 27 juin 1996, en page A5, La Presse publie un texte de 1005 mots intitulé «Les poires dans les bouteilles». Il y a eu du grabuge à Québec.

read more

1996.06.22

L’épisode 1996.06.22 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le samedi 22 juin 1996, en page A5, La Presse publie un texte de 1071 mots intitulé «Je te l'avais dit Évelina!» . Une belle histoire qui vient encore une fois de son lectorat.

read more

1996.06.20

L’épisode 1996.06.20 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le jeudi 20 juin 1996, en page A5, La Presse publie «Dieu est-il un court-circuit?», un texte de 1027 mots. Une chronique avec quatre sujets différents qui commence sur les chapeaux de roues.

read more

1996.06.18

L’épisode 1996.06.18 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le mardi 18 juin 1996, en page A5, La Presse publie un texte intitulé «Une jolie vague sur Le Fleuve». Deux sujets différents dans la chronique du jour.

PF est à Rimouski. La justice locale vient de condamner plusieurs boutiques de jeans pour collusion. Mais le journal local n’en parlera pas.

La liberté de presse, c’est le pouvoir de publier tout ce que pensent les journalistes… sans déplaire aux annonceurs.

read more

1996.06.15

L’épisode 1996.06.15 du balado Radio F**klia examine la chronique de Pierre Foglia publiée il y a 25 ans, jour pour jour. Le samedi 15 juin 1996, La Presse publie en page A5 un texte de 1041 mots intitulé «Paysages». La chronique du jour comprend trois segments différents. Le chroniqueur se déplace dans le Québec. Un matin de bonne heure, on le retrouve sur la galerie d’un chalet pas loin de Saint-Raymond-de-Portneuf. Il se fait dévorer par les mouches noires en attendant d’aller à la pêche à la truite…

 

Bonne écoute !

 

read more

Pages